AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jonah MacArthur

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Ven 10 Aoû - 6:30

J'étais de retour dans ce camp dont j'ignorais tout. J'y entrais cette fois sans me faire attaquer. On vérifia que je n'étais pas mordu ou porteur d'une quelconque maladie puis on me laissa entrer. Je restais sidéré devant ce que je voyais: dans le métro, des gens affluaient de partout. Des petites batisses faites de bric et de broc émergaient des murs. Seuls un ou deux batiments semblaient très solides. Ce devait être des lieux importants. Dans les tunnels, des étals proposaient des armes, de la nourriture, des vêtements. Plus on avancait, moins on voyait de constructions réelles. Ce n'était que des tentes ou des cartons, comme les SDF avant l'Apocalypse. Je me promenais un peu dans le quartier marchand et regardais le prix des armes. Ils étaient assez faibles, comparés à ceux d'Arms, même avec ses remises.

*Putain, c'est génial !!! On ne va plus dépendre de ce salaud de marchand !!! Enfin !!!*

Je continuais de fureter un petit peu quand des hommes en uniforme m'arrêtèrent. Ils me prirent par les épaules mais je me dégageais. Je n'aimais pas que des inconnus me touchent. Il réessaya et je sortais mon couteau. Les gardes parurent surpris et attrapèrent leurs matraques.

*Ah ils veulent jouer comme ca !!!*

Un cercle s'était formé autour de nous et je dégainais mon revolver. Je me retrouvais juste après entouré d'une dizaine de canons d'armes à feu diverses pointés vers mon visage. Je connaissais ce genre de situation et après avoir défié du regard la foule, je rangeais mon arme et suivais les gardes. Ils m'emmenèrent jusqu'à un des beaux batiments. Je passais les portes et me retrouvais devant une sorte d'accueil où une hotesse me demanda:

-Oui ? Que voulez-vous ?
-Euh... J'ai rendez-vous avec les Juges. Je peux y aller ?
-Au nom de qui ?
-Adam Edenfield.
-Ils vous attendent. Vous pouvez entrer.


Elle me désigna une porte qui s'enfoncait dans le mur. Je la poussais avec suspicion et entrais.
Revenir en haut Aller en bas
Jonah MacArthur

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Ven 10 Aoû - 18:07

Je pénétrais dans une grande salle très bien éclairée. Ce devait être un bureau au vu de la table en arc de cercle où étaient assis les Juges. De nombreux dossiers reposaient sur la table et l'adulte en referma un. Ensuite, nous nous observâmes pendant quelques minutes avant que l'on me dise d'approcher. J'avancais, inquiet de ce que l'on allait me confier. Une tension lourde flottait dans l'air.

*Merde, si c'est un assassinat, j'espère que ce sera pas quelqu'un du Bastion.*

Je récupérais les papiers sans que l'on m'adresse un regard et quand je pris connaissance de l'affaire, on me fit brûler le dossier.

-Avez-vous bien compris, monsieur Edenfield ?
-Oui. Puis-je ?
demandais-je en désignant la sortie.
-Bien sûr. Acquittez-vous de votre tache et vous aurez votre paiement.

Je tournais les talons et m'en allais. Je posais la main sur la poignée quand je pensais à une chose:

-Pourriez-vous faire déposer la nourriture dans un supermarché extérieur de Versailles ?
-Sans problèmes. Vous voyez, nous ne sommes pas mauvais. Maintenant, allez-y.


Je tournais la poignée et quittais le bureau. Je passais devant un des gardes qui m'avait bousculé et lui fit un signe de tir. Il le prit mal et voulut me gifler quand son chef l'en empêcha. Je sortais et regagnais ma moto pour aller au Black Night, le repère d'Arms.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Rochel
Admin
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Mar 18 Déc - 14:49

Johnny revint seul après quelques minutes. Visiblement les habitants étaient d'accord pour nous laisser entrer dans leur ville, du moins pour l'instant. François et moi étions alors descendu du camion pour aller retrouver nos deux camarades. Nous passâmes une porte étrange, faite de différents bouts de ferraille, pour arriver sur une gigantesque place. Elle était bondée de monde et les rames de métro qui étaient là dans le temps n'étaient plus du tout visibles. Plusieurs étals vendaient des produits étranges, comme de la nourriture recomposée ou une boisson fluorescente qu'ils appelaient Radiatieau.
Malgré une ambiance détendue, les murs ramenaient à une vérité plus difficile. Les Juges, qui dirigeaient la ville, étaient accusés d'égoïsme et de corruption et la population allait entrer dans une révolution miniature. Je regardai Johnny et les autres et dit :

" Je pense qu'on devrait se dépêcher, cet endroit est malsain..."

Les trois hommes étaient d'accords. Nous avançâmes donc vers un des plus gros étals, qui vendait du bœuf et d'autres viandes. Cela me mit l'eau à la bouche, je n'avais pas mangé de viande de ce genre depuis un bon moment... Le marchand vit mes yeux ronds et m'interpella :

"- Si tu voles je te tue le clochard !
- Avec quoi je peux vous payer ça ?"

Le marchand me regarda en riant à gorge déployée.

"- Avec des billets bien entendu, quoi d'autre ?
- Vous avez beaucoup de stock ?
- Assez pour que la ville entière tienne deux jours.
- A combien est la livre de bœuf ?
- 100 € le demi-kilo. C'est à dire rien du tout maintenant."

Nous étions dans une impasse, puisque personne n'avait mentionné d'argent dans notre groupe...


Lancer de dé :

2<6 (inclus) : Éric et François ont gardé une véritable fortune

7<12 : Éric et François ont deux billets de cent euros.
Revenir en haut Aller en bas
http://mortemmundus.lebonforum.com
James Foster

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 31/07/2012

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Mar 18 Déc - 14:49

Le membre 'Paul Rochel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de la chance' : 4, 2
Revenir en haut Aller en bas
Paul Rochel
Admin
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Mar 18 Déc - 14:52

Alors que je pensais demander une faveur au marchand, Éric et François sortirent plusieurs liasses de billets. Grâce à cela nous avons pu acheter assez de viande pour tenir plusieurs semaines, à nous quatre, ainsi que des légumes et même des féculents ! Je demandai au marchand si il était possible d'acheter des armes dans le coin. Celui-ci me répondit par l'affirmative et Johnny sourit avec un air mesquin sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
http://mortemmundus.lebonforum.com
Grigory Kolestr

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 22
Localisation : Surzur

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Sam 22 Déc - 21:43

Quand un des marchands avait mentionné les armes, je ne pouvais pas etre plus content. Il fallait vraiment que je nettoie mon bon vieux M1911, mais aussi que je rachètes des munitions. C'était pas tout ça, mais j'allais commencer a etre a court de balles. Un garde armé nous vit et demanda:
"Vous venez pour les armes?"
"Ouais, c'est par ou?" répondis-je.
Le garde ouvrit une épasse porte en métal et un couloir s'étendait devant nous. Je pris la tete du groupe et avançais. Nous arrivames inalement devant une autre porte qui s'ouvrit a son tour sur une pièce rectangulaire. Une paroi en béton coupait la pièce et un trou était fermé par un rideau roulant métallique. Il y avait un garde aux coins du mur ou était la porte. Je tocais sur le rideau et celui ci se leva. Une grille (sensiblement la meme que celle qui refermait le metro) me séparait d'un gros mec, avec un bide énorme, une barbe mal rasée surmontée d'un moustache et vivctime d'une calvitie avancée. Il grogna avec un accent italien:
"Bon, qu'est-ce que tu veux? J'ai pas toute la journée, moi."
Je sortis mon arme et la posais sur le petit comptoire devant moi.
"Je voudrais savoir si y'a un endroit ou je pourrais nettoyer mon arme et acheter des cartouches. C'est du .45 ACP."
Le gros regarda mon arme avec une étonnante lueur dans les yeux.
"Mais c'est un beau Colt que t'as la. Tu permets?" demanda-t-il.
Mais avant que je puisse répondre, il empoigna mon arme et commença a l'observer.
"On t'as jamais dit de pas toucher aux affaires des autres, gros porc?" dis-je.
Le gros me regarda, étonné de ma réaction, et lança:
"Je vais pas te voler, j'en ai déja une dizaine de Colt mieux que celui la. Mais ouais, je peux te le nettoyer." Il se tourna vers Paul et Eric et dit:
"Vous prendrez quoi?"
Revenir en haut Aller en bas
Paul Rochel
Admin
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Dim 23 Déc - 15:59

Alors que je m'apprêtai à répondre, un coup de feu résonna dans toute la zone. Puis d'autres survinrent encore. Une clameur languissante perçait les tympans de tous les gens à proximité. Notre groupe se dirigea vers le centre du marché, pour tomber nez à nez avec une dizaine d'hommes en colère. Ils hurlaient "mort aux Juges" en cadence, gagnant de plus en plus de monde au fur et à mesure qu'ils avançaient. Bien vite une grosse foule se forma, du moins grosse pour une ville post-apocalyptique, puis se dirigea vers le quartier des Juges.

"Ça sent le roussi les gars, vaut mieux se tirer..." lança François.

L'Algérien avait raison, la situation allait tourner au vinaigre, il y avait de l'eau dans le gaz. Nous nous dirigeâmes vers l'une des sorties, mais une grosse grille en fer nous barrait le chemin. Après avoir tenté de sortir par d'autres points d'accès, nous nous rendîmes compte que nous étions prisonniers de la révolution à venir... Des émeutes violentes éclatèrent un peu partout, des vitrines furent brisées, des groupes entiers de personnes se battaient contre des genres de policiers de la ville... Et nous nous retrouvions bien vite au beau milieu d'un foutoir sans nom. Un cocktail molotov atterrit à quelques mètres de moi. La chaleur qu'il dégagea me fit regretter ma pauvre hygiène corporelle... C'était désormais l'anarchie la plus totale.
Éric nous intima de le suivre : d'après lui il valait mieux être dans le camp des casseurs et des émeutiers que dans celui des Juges. Conclusion logique, en voyant le nombre de gens mécontents. Des coups de feu retentirent de nouveau, tirés par un homme habillé d'un poncho et d'un Ak-74. Il était monté sur des marches de fortunes et s'adressait à la foule :

"Mes frères, mes sœurs, les Juges ont abusé de notre confiance ! Je veux que vous allier les chercher, traînez-les par leur misérable cuir chevelu et ramenez-les moi ici même ! Ils goûteront de notre justice personnelle ! Sus à l'oppression, MORT AUX JUGES !"

Un cri de ferveur gagna les habitants de Paname. Les vitres d'un bâtiment non loin furent brisées par de nombreux parpaings et un flot continu d'hommes et de femmes en colère s'engorgea dans l'édifice.
Revenir en haut Aller en bas
http://mortemmundus.lebonforum.com
Jonah MacArthur

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Dim 23 Déc - 16:25

Je regardais l'attroupement du toit de sa cabane improvisée. Un sourire naquit sur mon visage en voyant le soulèvement de la masse, car j'avais tout fait pour que cela arrive un jour. Les Juges tant méprisés et tyranniques allaient être renversés après de longs mois. Un jeune homme à la peau mat, sans doute d'origine mexicaine, arriva en courant et en criant:

- Boutevent, Boutevent !!!

C'était le surnom que m'avaient attribué les gens du coin, et je devais avouer qu'il ne me déplaisait pas. Le jeune latino s’arrêta à côté de moi, un peu essoufflé avant de me tendre un paquet enveloppé de papier craft. Je le saisis en le remerciant. C'était ma commande "spéciale", quelque chose que j'attendais depuis quelque temps. J'allais m'en retourner dans ma maison quand le jeune homme me saisit l'épaule. je me retournais et il me dit:

- Boutevent, il y a des étrangers. Ils savent pas dans quoi ils se sont mis. Ils sont dans la foule qui marche vers les Juges.

- Quoi ?! Merde, je dois aller les aider. Petit, si je ne reviens pas, ma cabane est à toi.

- C'est vrai ? dit le jeune latino tandis que je rentrais chez moi le temps de récupérer un pistolet, des munitions, un couteau et ma pipe. Je jetais un dernier regard à ce lieu qui m’avait abrité pendant ces longs mois, puis lui tournait le dos pour me diriger vers la foule.

Je courrais dans des rues que j'avais longuement arpentées, pouvant presque retrouver mon chemin à l'odorat. J'accélérais davantage jusqu'au moment où j'arrivais à une grille qui bloquait le passage. Une porte était découpée dans la grille, et il fallait une clef pour l'ouvrir, mais je la crochetais aisément. Je poussais le battant au moment où la foule en colère, menée par Mario, l'homme à qui j'avais confié ce projet, arrivait. Je vis immédiatement les personnes qui n'auraient pas du y être et les appelait en sifflant fort et en hurlant:

- HÉ, LES ÉTRANGERS, PAR ICI !!!
Revenir en haut Aller en bas
Grigory Kolestr

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 22
Localisation : Surzur

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Dim 23 Déc - 17:14

J'étais en train de chercher un moyen de sortir quand une voix nous interpella. Je tournais sur moi meme, esperant trouver la personne qui nous apellait. Je vis un bras remuer au dessus de la foule et dis:
"Les gars, on nous apelle. Suivez moi."
Eric, François et Paul aquescièrent avant de me suivre. C'était difficile de traverser une foule en colère et avancant vers un meme point quand on essaie d'aller a un autre point qu'eux. Mais a force d'effort, on y arriva. Une barbu nous attendait. Il se tenait près d'une grille dont il ouvra une trappe dedans.
"Vite, allez y avant que quelqu'un vous voie." dit il.
"Ca va ou, ça?" demandais-je, un peu sceptique.
"Vers l'exterieur. C'est un des seuls passages pas gardés. Allez y, vite!"
Je décidais de prendre en confiance le barbu et m'engageais dans le tunnel. Le dit tunnel était encore moins entretenu que le reste, et ça datait d'avant l'apocalypse. J'avais sur moi un briquet mais c'était pas suffisant pour éclairer notre chemin. Le barbu me donna une torche et me dit qu'il s'apellait Boutevent. Après un petit bout de marche, nous nous retrouvames dans un des grands tunnels. Boutevent prit la tete du groupe et nous conduisit dans le noir du métro, le son de la foule diminuant a chaque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jonah MacArthur

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Mar 25 Déc - 18:56

Au bout d'un moment, je m'arrêtais à un embranchement et me posais doucement sur une pierre. Je soufflais de soulagement et rabattis ma capuche sur mes épaules. Ensuite, je levais les yeux vers ceux que j'avais sauvé. Les trois sentaient plutôt mauvais, et l'un d'entre eux était très amaigri. Les deux autres pétaient pas la forme, mais allaient mieux.
Je sortais ma pipe et du tabac, la bourrait et allumait le tout avec une allumette. Les étrangers paraissaient estomaqués de me voir faire cela, mais je souriais en leur disant:

- Doucement messieurs, tout va bien, on en a des dizaines, des allumettes... Bon, j'aimerais bien connaître l'identité de ceux que j'ai sauvé d'une mort quasi-certaine...

Je tirais une bouffée et fis des ronds de fumée dans les airs pour m'amuser. Je les regardais un par un avec malice en faisant bouger ma pipe comme si je dirigeais un orchestre. Je n'avais que peu de compagnie, et ces personnes me feraient du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Rochel
Admin
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Mar 25 Déc - 22:55

J'étais très intrigué par le comportement de notre "sauveur". Il semblait extrêmement détendu, comme si tout était normal. Quoi de plus normal que de fumer la pipe dans une rame de métro abandonnée, en compagnie d'inconnus ressemblant à des clochards ? Il me laissait un arrière-goût étrange, cet homme, quelque chose de pas... De pas frais, en fait. Je décidai de lui adresser la parole :

"Dis-nous ton nom en premier."

Revenir en haut Aller en bas
http://mortemmundus.lebonforum.com
Jonah MacArthur

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Mar 25 Déc - 23:02

Je tirais encore une fois sur ma pipe avant de leur sourire et de leur répondre:

- Je m'appelle Karl. Mais par ici, on me nomme Boutevent. Pourquoi, allez donc savoir...

Puis, je pointais ma pipe vers eux, le regard interrogateur et attendis en essayant d'analyser celui qui venait de parler. Il était déguenillé, plus que les autres, et le plus maigre aussi. Ses traits tirés témoignaient d'un évènement récent terrible pour sa santé mentale et ses yeux fuyants laissaient présager quelqu'un qui avait frôlé la mort. Certains de ses tics nerveux montraient aussi un tempérament un peu chieur, donc il faudrait se méfier, des piques risquaient de fuser. Après avoir expulsé la fumée, je lui demandais:

- Alors, à quel nom réponds-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Paul Rochel
Admin
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Mar 25 Déc - 23:09

Je sentais le regard froid et calculateur de cet individu.

"Karl Boutevent". Quoi ? Ça ne veut absolument rien dire...

Il passa un long moment à m'observer, comme un scientifique s'amuserait à observer un rat privé de ses sens dans un labyrinthe. Il semblait passer au crible le moindre de mes mouvements, tentait visiblement d'interpréter mes gestes. Un jeu fort drôle auquel je n'avais jamais réussi à m'adonner. Il me redemanda finalement mon nom.

"Paul. Rien d'autre, Paul."

Je me retirai dans l'ombre et attendis que les autres eussent donnés leurs prénoms ; chose qu'ils firent rapidement et avec moins d'animosité que moi. Je ne faisais pas confiance à Karl et ça, il devait l'avoir remarqué depuis un moment maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://mortemmundus.lebonforum.com
Grigory Kolestr

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 22
Localisation : Surzur

MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   Mer 2 Jan - 15:51

Paul s'était retiré très vite après s'etre presenté. L'ambiance était tendue. Depuis que j'avais retrouvé Paul, je mpe sentais physiquement sale. Je m'en foutais avant, mais maintenant... Les autres restèrent tailler une bavette avec Boutevent pendant que j'allais chercher un peu d'eau. On avait croisé aucun zombie sur le chemin, la zone devait etre sure. Quand je passais au coin d'un mur, devant un couloir plus sombre qu'on ne puisse l'imaginer, deux lumières d'un bleu glacial apparurent. Je restais un moment a regarder les lumières et je remarquais que celles ci étaient des yeux. Je levais ma torche et vis qu'il y avait pas qu'un zombie devant moi, mais le couloir en étaient encombré. Sur toute sa longueur. Je levais le pompe et fis feu. La tète aux teux bleus explosa et je bondis vers les autres survivants en hurlant: "COUREEEEZ!" Eric, François et boutevent se mirent a courir facilement mais Paul était trop mal en point. Je le pris sur mon dos, lui donna mon M1911 et lui dit: "Fais un carton!' J'avais rattrapé Boutevent quand je lui demandais:
"Et maintenant, on fait quoi?!"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paname (Plus grand camp de survivants-Ville souterraine)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Cap sur Camp Perrin la belle
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Partie Août 2012-
Sauter vers: